Technique de traitement

Le POA intervient après l'étape biologique car il nécessite une concentration COD basse et d'une eau de sortie libre de toute particule. Les constituants les plus importants pour le procédé UV-H2O2 sont:

  • Stockage H2O2 et dosage: de manière générale, le peroxyde d'hydrogène est livré sous forme de solution aqueuse (environ 30 à 40%). Lors de la livraison et du stockage, il faut respecter les mesures de sécurité telles que la sécurité incendie ou la sécurité au travail. La solution est mélangée au flux des eaux usées.
  • Lampes UV: l'eau usée enrichie en H2O2 est dirigée devant des lampes UV. La radiation UV dissocie le peroxyde d'hydrogène et donne ainsi naissance à des radicaux OH. L'alimentation nécessaire dépend de la qualité de l'eau mais doit cependant être bien plus élevée que lors du procédé de désinfection.
  • Pré-épuration: l'intensité de la radiation émise par la lumière UV diminue avec la profondeur croissante de pénétration de l'eau, en fonction de la qualité de celle-ci. Comme l'intensité de la radiation diminue plus rapidement avec une concentration de solides et de COD croissante, la pré-épuration est censée faire baisser ces concentrations autant que possible. Une filtration à sable est par exemple tout à fait conseillée.
Schéma général d'une installation PAO utilisant les UV et du H2O2
  • Contrôle/réglage: le contrôle est possible grâce à deux valeurs: l'énergie des lampes UV ou le dosage H2O2.
  • Post-traitement: Comme dans le cas de l'ozonation, la réaction d'oxydation avec les radicaux OH fait apparaître différents produits de réaction qui peuvent être facilement éliminés dans la plupart des cas. C'est pour cette raison qu'un post-traitement biologique actif est recommandé.
xeiro ag