Exploitation

On compte jusqu’à présent très peu d’expériences relatives aux POA dans le traitement des eaux usées municipales. Pour cette raison, aucune information précise ne peut être donnée à ce sujet.

Énergie

La consommation d'énergie des POA a tendance à être plus élevée que lors de l'ozonation, par exemple, mais cela dépend toutefois du procédé choisi. Ainsi, on a estimé qu’il fallait environ dix fois plus d'énergie pour le processus UV-H2O2 que pour la combinaison O3-H2O2. Ce dernier procédé associe les avantages de l'ozonation (oxydation spécifique) et d’un POA (oxydation non-spécifique), mais il demande plus d'ozone. Pour l’instant, il existe peu d’expériences concernant les eaux usées municipales.

Coûts

Le manque de données disponibles empêche une estimation des coûts des POA dans l'épuration des eaux, car les POA sont la plupart du temps utilisés pour le traitement de l'eau (usée) avec des polluants spécifiques. Ainsi, les coûts ne sont pas comparables ni transférables aux eaux municipales. On peut estimer que le procédé UV-H2O2 est trois fois plus cher et/ou consomme trois fois plus d'énergie que l'ozonation. C’est aussi le cas d'autres POA.

 

 

xeiro ag