Capacité d'épuration

Des essais pilotes effectués à Regensdorf et à Lausanne ont donné les résultats suivants:

  • L'ozonation élimine un large éventail de micropolluants. Pour beaucoup de micropolluants, une capacité d'épuration supérieure à 80% est atteinte.
  • Le taux d'élimination dépend de la substance et de la quantité d'ozone. Pour certains micropolluants, une dose d’ozone très faible suffit à une élimination complète, alors que d'autres, même en utilisant des doses très élevées, ne sont que partiellement éliminés. Parmi les micropolluants pouvant être facilement éliminés, on distingue par exemple les substances  hormonales et les antibiotiques. La plupart des agents de contraste pour rayons X, certains biocides ou encore l'antalgique ibuprofène, par exemple, ne peuvent être que difficilement éliminés.
  • Avec une dose d'ozone de 0,7 à 0,9 gO3/g COD (env. 3 à 5 mgO3/l), les micropolluants ont été parfaitement éliminés.
  • Grâce à l'ozonation, la quantité des substances mesurables ainsi que les concentrations mesurées des différents groupes de micropolluants baissent généralement de façon significative.
  • Les concentrations mesurées dans l'effluent de la STEP sont inférieures au seuil des objectifs de qualité écotoxicologiques recommandés par le Centre Ecotox. De manière générale, les effets spécifiques, comme ceux des œstrogènes et des androgènes par exemple, baissent.
  • De plus, l'ozonation élimine largement les germes pathogènes et les virus des eaux usées.
xeiro ag