Technique de traitement

Une installation de nanofiltration ou d’osmose inverse  se compose comme suit:

  • Préfiltration: l'affluent de la nanofiltration doit, dans la mesure du possible, être libre de toutes particules afin de minimiser les dépositions sur les membranes. C'est pour cette raison que l'eau brute, par exemple, est préfiltrée à l'aide de l'ultrafiltration.
  • Intensification de la pression: pour surmonter la résistance de la membrane, des différences de pression supérieures à 3 bar sont nécessaires.
  • Conditionnement: une augmentation trop rapide de la résistance à la pression de la membrane par biofouling ou précipitation (scaling) accroît la fréquence nécessaire de nettoyage des membranes. Pour éviter les précipitations, la valeur pH doit se situer entre 4 et 7,5. Pour réduire le biofouling, on introduit des adjuvants comme la chloramine, par exemple, en fonction de la qualité de l’eau.
  • Modules à membranes: les membranes à module sont en général aménagées sous forme de modules à enroulement ou modules capillaires. La surface du filtre doit prendre en compte le débit maximal ainsi que des réserves pour le nettoyage des membranes. Dans des installations plus larges, les surfaces des membranes sont assemblées afin de limiter le plus possible le recours à une recirculation. Pour réduire l'accumulation de dépôts au minimum, on augmente la vitesse du débit au niveau de la membrane.
Schéma général d'une installation à membranes avec ultrafiltration et osmose inverse
  • Dispositif de nettoyage: les membranes doivent faire l'objet d'un nettoyage régulier pour augmenter leur durée de vie et la performance du perméat. Pour cela, certains dispositifs tels que pompes, cuvette de rétention et produits chimiques de nettoyage sont nécessaires.
  • Traitement du concentré: à l'exception des précipitations, la structure chimique des micropolluants retenus ne change pas, ce qui signifie que le concentré doit être soumis à un traitement supplémentaire puis être évacué.
  • Post-traitement: avant d'être rejeté dans un cours d'eau ou d'être réutilisé, le perméat d'une installation de nanofiltration doit parfois faire l'objet d'un traitement supplémentaire, par exemple à l'aide d'une correction du pH, d'un rajout de sels, ou autres.
xeiro ag