Technique de traitement

Le ferrate peut être introduit dans l'étape biologique ou à sa sortie (accès au filtre). L'introduction dans l'eau usée biologiquement purifiée requiert moins de ferrate. Ci-dessous, un exemple de traitement en aval:

  • Production de ferrate et dosage: le ferrate est relativement instable dans des solutions aqueuses. Son utilisation dans une STEP nécessite qu’il soit livré en poudre, délayé sur place et rapidement appliqué, ou qu’il soit produit directement sur place. À cet effet, les technologies requises doivent encore être perfectionnées. Le ferrate est introduit sous forme soluble, ce qui fait que des stations déjà existantes pour le dosage du fer peuvent être utilisées. Pour une capacité d'élimination suffisante, il faut compter une dose de ferrate d'environ 5 mg/l, respectivement 1g Fe/g COD.
  • Cuve à réaction: le ferrate se mélange à l'eau usée dans la cuve à réaction. Les micropolluants sont oxydés, l'hydroxyde et le phosphate de fer sont précipités. Suivant les premiers essais en laboratoire, le temps de séjour hydraulique nécessaire par temps sec est estimé entre 20 et 60 minutes selon la valeur pH de l'eau usée.
  • Dosage du fer(III): le besoin en Fe(VI) pour l'oxydation des micropolluants dans les eaux usées municipales est plus faible que pour la précipitation du phosphore. Il faut donc introduire du fer(III) supplémentaire, soit par pré-précipitation, soit par précipitation simultanée, soit encore avec le ferrate. Ce procédé est plus avantageux qu'une précipitation complète du phosphore avec du ferrate.
Schéma possible d'un dosage de ferrate
  • Étape de traitement en aval: le produit est une boue ferreuse qui doit être séparée avant que l'eau usée ne soit rejetée dans un cours d'eau. Pour ce faire, il est conseillé de procéder à une sédimentation ou à une filtration simple (ex. filtres textile).
xeiro ag