Capacité d'épuration

Les essais pilotes effectués auprès de l'Eawag à Opfikon et à Lausanne ont permis d’atteindre, dans des conditions de réglage optimales, une élimination de plus de 80% de nombreux micropolluants par rapport à l'eau usée brute. Il s’est avéré que le charbon actif - similaire à l'ozone - présentait une efficacité à large spectre. Certaines substances ne peuvent - comme lors de l'ozonation - être que difficilement éliminées, ce qui est le cas par exemple des agents de contraste pour rayons X iodés.

Quels paramètres influencent la performance d'épuration du charbon actif?

  • Quantité du dosage
  • Temps de séjour de l'eau et du CAP
  • Charbon actif utilisé
  • Lieu du dosage
  • Réintroduction

C’est la quantité du dosage et la réintroduction qui exercent la plus grande influence sur la performance d'élimination.

Capacité d'élimination d'une installation CAP avec différents dosages ainsi qu'avec et sans recirculation dans l'étape biologique (R) (données tirées de Zwickenpflug et al. 2010).

Quels sont les effets bénéfiques d'un dosage CAP?

  • La concentration de sortie en COD et la DCO baissent.
  • Le phosphore est mieux éliminé.
  • Combiné avec un filtre, la qualité de l'eau s'améliore au niveau des germes pathogènes.
  • Les colorants et tensioactifs, les composants odorants et les aromatisants sont éliminés.

Outre l'élimination quantitative des micropolluants, le traitement par CAP diminue également les effets indésirables sur les organismes aquatiques (ex. l’effet des œstrogènes). Différents tests in vitro et in vivo montrent que grâce au CAP, la qualité des eaux usées augmente de façon significative, ce qui engendre une meilleure qualité des eaux de surface.

xeiro ag