Questions concernant la qualité du charbon actif

Comment vérifier la qualité du charbon utilisé ?

Différents paramètres peuvent être utilisés pour évaluer la qualité du charbon actif. Les exigences concrètes doivent être définies à l'avance et faire l'objet d'un accord contractuel avec le fournisseur.

Un paramètre clé est le taux d’épuration comparé à celui de l'échantillon sur la base duquel le charbon actif a été choisi. Le taux d’épuration est généralement déterminé à l’aide de tests par agitation en laboratoire (des instructions sur la façon de procéder sont données ici). De tels tests prennent quelques jours et ne peuvent donc être effectués qu'après que le charbon actif ait été versé dans le silo.

Il est également recommandé de déterminer la teneur en eau (selon DIN EN 12902 à 150°C), qui doit normalement être inférieure à 10%. La teneur en cendres et le résidu de calcination peuvent également être utilisés pour déterminer la proportion de charbon actif frais et réactivé, la teneur en cendres d'un charbon frais étant d'environ 5-10% et celle d'un produit réactivé inférieure à 15% (Rössler et al., 2019). Il n'existe actuellement aucune procédure générale disponible pour le charbon actif en grain : les essais en laboratoire sont plus difficiles en raison de la durée d’utilisation de plusieurs mois des filtres à CAG et de la grosseur des grains.

Les considérations écologiques et éthiques (par exemple l'origine des matières premières, le travail des enfants, etc.) doivent-elles être prises en compte dans la sélection du charbon actif, en plus des aspects qualitatifs?

En principe, les informations sur la durabilité et les aspects sociaux et éthiques sont limitées et difficiles à vérifier. Une façon de prendre en compte les aspects sociaux dans un appel d'offres consiste à faire du respect des conventions fondamentales de l'Organisation internationale du travail (OIT) une condition de participation.

En choisissant un charbon actif à base d'une matière première renouvelable (par exemple le bois) ou avec une forte proportion de produit réactivé (c'est-à-dire du charbon actif déjà utilisé dans d'autres applications et régénéré), les impacts environnementaux (en particulier les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie primaire) peuvent être fortement réduits. Les impacts environnementaux peuvent être pris en compte dans les appels d'offres, en évaluant les données sur la matière première et la proportion de produit réactivé, pour autant que ces données soient comparables. Selon les connaissances actuelles, les produits durables sont aussi bons que les autres en termes de taux d’épuration, mais ont tendance à être plus chers.

Existe-t-il des labels ou autres qui garantissent un produit de charbon actif durable ?

Jusqu'à présent, il n'existe pas de labels ou autre pour le charbon actif utilisé dans les stations d'épuration. Un tel label serait toutefois bien accueilli par de nombreux acteurs du domaine, y compris les fabricants. Des labels ou des certificats pour le charbon actif existent déjà dans d'autres domaines, par exemple pour le charbon de bois utilisé pour les barbecues ou le charbon de bois végétal utilisé, par exemple, comme amendement des sols.

xeiro ag